La Libération du Tigre

Février 2018 :
* Le prénom a été changé pour des raisons de confidentialité.

Je retrouve Nina*, qui a fait une séance avec moi, il y a 10 jours (voir La Belle au Bois Dormant). Elle est contente, car elle respire mieux et son cœur est plus ample. Son épaule gauche va bien. Toutefois, la sensation de poing dans le dos qui avait disparu le jour même, est revenue le lendemain. Aujourd’hui, elle se sent complètement décalée entre l’épaule gauche et la droite.

Elle me raconte que depuis le matin, elle est obsédée par une image : un escalier qui monte le long de sa colonne vertébrale, avec des marches assez larges, affaissées vers l’extérieur. Je me connecte donc à son ressenti.

Je visualise sa colonne vertébrale au centre, bien droite, et de part et d’autre, deux colonnes bien raides. C’est leur poids qui affaisse les marches. Je perçois qu’il s’agit de ses 2 nadis (Ida et Pingala). Les nadis sont des conduits ou méridiens par lesquels circule l’énergie vitale dans le corps astral. Le méridien central suit la moëlle épinière, verticalement. Les deux autres circulent autour en serpentant. Dans le cas de Nina, ils ne serpentent pas car ils sont cristallisés et rigidifiés.

Je place alors mes mains de lumière de chaque côté de son sacrum pour réchauffer les colonnes et faire fondre les cristallisations. Un feu jaune surgit alors, qui brûle les colonnes de bas en haut. Avec mes mains, je fais d’amples mouvements ondulatoires pour redonner aux nadis leur mouvement serpentin. Nina sent son dos libre. Elle respire mieux.

Elle me signale soudain une douleur au pied gauche. Elle me la décrit comme le clou de la crucifixion du Christ. Je dégage les clous des deux pieds. La douleur disparaît.

Un puissant rayon de conscience Christique descend sur elle et j’ai l’image du Christ Roi rayonnant, debout, les bras tendus et les mains ouvertes vers le ciel. Je ressens de grandes vibrations dans mon corps, avec de grands frissons. Des deux pieds libérés fusent des rayons de lumière blanc-dorée, vers le haut et vers le bas, comme des réacteurs de fusées … La puissance est telle que j’ai la sensation que Nina pourrait marcher sur l’eau !

Sensation pénible à l’estomac : il est rempli des cristaux de la séance précédente ! Il n’est plus utile de les garder. Nettoyage des cristaux que je rassemble et que j’évacue vers la Lumière. Le foie demande de l’aide. Je le visualise, enveloppé d’un nuage gris, au-dehors et en-dedans. Je l’enrobe de lumière blanche, qui devient un filet de pêche. Quand je le retire délicatement, toute la fumée grise et épaisse est à l’intérieur. Les cellules sont libérées, mais elles sont très pâles. Un rayon de lumière rouge vient les nourrir et renforcer leur vitalité. Intégration de tous les nutriments utiles, de manière définitive et permanente.

La vésicule m’appelle. Dans sa partie haute, elle est recouverte d’une couche de cire jaune et dure. Je fais fondre cette calotte. Le canal cholédoque se débouche et retrouve sa largeur et sa souplesse naturelle. Il envoie de la lumière à tout l’intestin. Cette lumière fait fondre tous les résidus stagnants.  L’intestin se vide de miel liquide qui coule par les voies naturelles.

Une colonne de lumière dorée arrive sur la tête de Nina, et descend jusqu’au centre de la terre, très lumineuse et ondulante. Je vois Nina comme une algue qui ondule au fond de l’océan. C’est la lumière de la Vie. Il est question ici de se laisser « onduler par la Vie ». Je ressens des poids tout autour de cette algue, qui l’empêche de se laisser aller au flux et au reflux. Je dégage ces poids avec mes mains. Ils se transforment en valises tout autour d’elle. Les valises se rassemblent et vont se déposer dans une malle (= mal ! ). La malle est accrochée au coccyx par une chaîne. Au bout de la chaîne, je vois un prisonnier dans un cachot. C’est le comte de Monte-Christo. Je nettoie toute la scène, avec les sensations physiques, mentales et émotionnelles, qui se déversent dans une sphère de lumière que j’envoie vers l’univers pour être recyclées.

Je reviens au coccyx. Il est libéré, mais une queue de tigre en sort. Au moment où je demande la libération du tigre à l’intérieur, la communication se coupe ! Cela arrive fréquemment, quand je touche à quelque chose de très sensible pour la personne…

Nina me rappelle, et la séance reprend. Elle est assise sur son trône de reine. Elle a toujours son lion à droite, symbole de grandeur et de majesté. Le tigre vient se mettre à sa gauche, et symbolise puissance et confiance. Nina se met à rire : « Le monde m’appartient ! »

Un puissant rayon rouge monte du cœur de la Terre et arrive dans les pieds. Il remonte dans les jambes. Les 2 rayons se mettent à serpenter dans le corps et se croisent aux chakras. Le mouvement est très fluide jusqu’au cœur qui est vaste et lumineux.

Le rayon se bloque à la gorge. Nina se met à tousser violemment. Dans la gorge, je vois une plaque de verre bleu marine, comme un plancher, qui sépare le bas et le haut. J’essaie de la retirer, mais je trouve une résistance. Cette plaque est retenue par un coussin derrière la nuque. J’accède alors à une scène où je vois un bébé étouffer sous un coussin tenu par sa mère. Je travaille d’abord sur la mère pour la libérer. Elle laisse tomber son costume de misère, son masque et sa perruque. C’était une illusion. Elle part alors dans la lumière en Esprit Saint !  Nina ne tousse plus et respire bien mieux. Le rayon peut alors monter jusqu’au cosmos. Il se transforme en sphère de lumière qui enveloppe Nina. Des étincelles de lumière dorée tombent sur elle, comme des flocons de neige, tout autour et à l’intérieur de son corps.

Nina est joyeuse, et se sent vraiment bien.